Sélection Russie

Sélection Russie

La Russie dans tous ses états

Partagez :

A l’occasion de l’année France-Russie et du centenaire de la mort de Léon Tolstoï, les éditions Points font honneur à l’âme slave sous toutes ses facettes : à la gravité légendaire d’un Tolstoï répondent le grinçant humour d’un Kourkov ou d’un Ikonnikov et la verve sans relâche d’un Soljenitsyne ou d’un Fédorovski. Six titres indispensables pour s’initier aux passions littéraires d’un peuple aux fascinants excès.

 



Le Roman de l’âme slave, Vladimir Fédorovski

 

 

Le roman de l'âme slave

Le Roman de l’âme slave nous entraîne dans un fascinant voyage à la rencontre de la culture russe. On revit la splendeur des Ballets russes et les relations complexes entre Diaghilev et Nijinski, les tribulations de Lénine à Paris et les derniers jours du tsar Nicolas II. À travers cette série de portraits, nous sont dévoilées des facettes étonnantes et méconnues de l’âme slave.

 

Vladimir Fédorovski

Né en 1950 à Moscou, Vladimir Fédorovski a été diplomate, interprète de Brejnev et conseiller de Gorbatchev. Aujourd’hui installé à Paris, il se consacre à l’écriture. Il est l’auteur d’une vingtaine d’ouvrages traduits dans vingt-deux pays.

 



La Guerre et la Paix, Léon Tolstoï

 

La Guerre et la Paix

De son vivant, Tolstoï a publié six versions de La Guerre et la Paix. Traduite pour la première fois en français en 2002, cette quatrième version du chef-d’œuvre est indéniablement la plus romanesque : plus vif et plus enlevé, le récit y est traversé d’un souffle exceptionnel. Pour les initiés comme pour ceux que la version la plus longue intimide, cette édition permet de découvrir sous un angle inattendu la fresque mythique des Bolkonski, des Rostov et des Bézoukhov : trois lignées d’aristocrates dont les destins seront bouleversés par les guerres napoléoniennes.

 

Léon Tolstoï

Léon Tolstoï est né en Russie en 1828 et décédé le 7 novembre 1910. Ses romans Guerre et Paix et Anna Karénine ont fait de lui l’un des écrivains majeurs de la littérature du XIXe siècle.

 



Une année dans la vie de Tolstoï, Jay Parini

   Une année dans la vie de Tolstoï

En 1910, suite à la publication de Guerre et Paix et d'Anna Karénine, Léon Tolstoï est devenu l'écrivain le plus célèbre au monde. Pourtant, au sommet de sa gloire, il prend la fuite et disparaît. Sa femme Sofia en est convaincue : Tchertkov, le disciple de son mari, l’a poussé à la déshériter – elle qui a recopié six fois Guerre et Paix pour lui ! Tandis que ses proches s’affrontent pour son héritage, Tolstoï entame son dernier voyage.

 

Jay Parini

Jay Parini est professeur d'anglais à l'Université de Middlebury, dans le Vermont. Auteur de nombreuses biographies littéraires, il a dirigé la publication de l'Encyclopédie de la littérature américaine pour Oxford University Press. Son roman Une année dans la vie de Tolstoï est en cours d’adaptation cinématographique.

 



La Musique d’une vie, Andreï Makine

 La Musique d'une vie

Le premier concert du jeune pianiste Alexeï Berg est annoncé pour le 24 mai 1941. Fin du long purgatoire que sa famille a vécu durant les années de terreur. Promesse d’oubli, de célébrité future, de nouvelles rencontres parmi la jeunesse dorée de la capitale… Or, ce concert n’aura pas lieu. La vie d’Alexeï se jouera sur une partition différente, marquée par l’amour sans nom, par la familiarité avec la mort, par la découverte de la dignité des vaincus. Car ce “ roman-destin ” est d’abord un éloge de l’indomptable force de l’esprit, de la résistance intérieure. Et c’est aussi une histoire pleine d’un charme profond, qu’on lira et qu’on relira, un vrai joyau.


Andréï Makine

Andreï Makine est né en 1957 en Sibérie. Le Testament français a reçu les prix Goncourt et Médicis en 1995. Ses romans La Musique d'une vie, La Femme qui attendait et L’Amour humain sont disponibles en Points.

 



Les Pingouins n’ont jamais froid, Andreï Kourkov

 Les Pingouins n'ont jamais froid

Victor, de retour d'Antarctique, n'a qu'une idée en tête : retrouver son pingouin Micha, qui a atterri dans le zoo personnel d'un richissime Moscovite. Victor parcourt l'Ukraine et la Russie et s'aventure jusque dans les plus sombres recoins de la Tchétchénie. En funambule virtuose, Kourkov sillonne le gouffre qui sépare le rire du drame avec une aisance incomparable.

Andreï Kourkov

Né en Russie en 1961, Andreï Kourkov vit à Kiev. Il commence sa carrière littéraire pendant son service militaire où il est gardien de prison à Odessa, l’emploi idéal pour écrire. Depuis, six de ses livres sont parus en France, dont sa célèbre série des Pingouins. Son dernier roman, Laitier de nuit, est attendu chez Points début 2011.

 



Dernières nouvelles du bourbier, Alexandre Ikonnikov

  Dernières nouvelles du bourbier

« En fait, la prétendue âme russe se réduit à quatre composantes : la croix russe, la langue, la vodka et le bonheur dans la souffrance. » Une mutinerie dans une colonie pénitentiaire, un paysan qui achète une machine à laver sans penser à l’évacuation d’eau, la visite présidentielle d’une province qui prospère aux dépens du bien public, l’histoire de cet appelé oublié dans la steppe par son unité militaire : Alexandre Ikonnikov porte sur ses compatriotes un regard aigu. Loin de Moscou, il nous fait pénétrer dans un monde archaïque, retourné à une forme de communion à la fois corporelle et spirituelle. Un portrait de la Russie actuelle à travers des histoires représentatives.


Alexandre Ikonnikov

Alexandre Ikonnikov, né en 1974 à Urshum, vit à Kirov. Après des études d’allemand, il enseigne deux ans, collabore à un journal local en tant que journaliste et interprète, et décide de se consacrer à l’écriture. Dernières nouvelles du bourbier a reçu en France un accueil exceptionnel. Son deuxième livre, Lizka et ses hommes, est également disponible en Points.

Image: A clear winter day, Nikolaj Nikanorowitsch Dubowskoj, 1907

Donnez votre avis!


Vous avez des avis, remarques, ou des envies pour améliorer notre nouveau site Lecerclepoints.com ?

 

Contactez-nous