Sélection Mexique

Sélection Mexique

Bicentenaire de l’indépendance mexicaine

Partagez :

Il y a deux siècles, le 15 septembre 1810, l’indépendantiste Miguel Hidalgo appelait la population mexicaine à se soulever contre le joug espagnol. L’indépendance sera obtenue onze ans plus tard. Un siècle plus tard, Francisco Madero, candidat aux élections présidentielles, appelle ses concitoyens à prendre les armes contre la dictature, signant le début de la révolution mexicaine. Un siècle de lutte qui marquera profondément l’histoire du Mexique, tout comme sa culture et sa littérature. Pour fêter le bicentenaire de l’indépendance mexicaine, Le Cercle vous propose une petite sélection d’auteurs mexicains contemporains incontournables.

 



L’escadron guillotine, Guillermo Arriaga

 

L'escadron guillotine

 

« Guillermo Arriaga a l’imagination mordante, fonce gaillardement dans une histoire aussi loufoque que sanguinolente, et l’on en redemande. Un petit bijou. Noir, et terriblement drôle.»


Télérama


Au cœur de la révolution mexicaine, Velasco, avocaillon qui manque d'argent mais pas d'idées, essaie de vendre à Pancho Villa une invention extraordinaire : la guillotine ! Une machine indispensable pour semer la terreur parmi ses ennemis et consolider son pouvoir comme jamais. Bien vite, Velasco est enrôlé dans l’armée révolutionnaire, avec pour mission d’exécuter les prisonniers, bien que Villa se fatigue très vite de voir des corps sans tête gigoter comme des pantins. Velasco n’a pas fini de connaître humiliations et remords au cours de ses pérégrinations dans le pays. Un roman corrosif et plein d’humour noir, signé de l’une des plus grandes plumes avant-gardistes mexicaines, également scénariste d’Alejandro Inarritu et réalisateur de Loin de la terre brulée.

 



Le Temps des cendres, Jorge Volpi

 

 

Le Temps des cendres

 

« Du très grand art ! »

Le Point


Trois femmes : Irina la Russe, Jennifer l’Américaine et Éva la Hongroise. Une splendide fresque historique et scientifique, dans la lignée d’À la recherche de Klingsor, prix Biblioteca Breve. Jorge Volpi a ici l’ambition vertigineuse de tout raconter de la fin du 20ème siècle à travers sa multitude de personnages: de la catastrophe de Tchernobyl en 1986, annonciatrice de l’effondrement du communisme, aux premiers séquençages du génome humain et à l’hystérie capitaliste. Celui qui se réfère à Gabriel García Márquez et à Julio Cortázar a tout de la plume des maîtres dans cette enquête palpitante et indispensable pour mieux comprendre notre histoire contemporaine.

 



Frida Kahlo par Frida Kahlo, Lettres 1922-1954

 

Frida Kahlo

 

« Le style direct et imagé, la spontanéité et la fraîcheur des lettres de Frida, mais aussi ses réflexions, ses études, voire ses portraits par l’écriture – dont une très remarquable et pertinente présentation de son mari –, font le prix de ces textes totalement inédits. Et cette écriture est riche et belle. »

La Quinzaine littéraire


Peintre de génie, femme engagée, figure tragique et amante passionnée, Frida Kahlo fut l’une des personnalités artistiques les plus populaires du 20ème  siècle. Dans ce recueil de textes choisis par Raquel Tibol – amie de l’artiste et critique d’art, quasi-journal intime, Frida Kahlo se dévoile comme jamais sur trente années de sa vie, de 1922 (elle n’a alors que quinze ans) à 1954, l’année de sa mort. Elle y évoque sans concession ses amours souvent douloureux, son accident et les souffrances qui ont marqué ses toiles. Une plongée idéale dans l’intimité de cette peintre mythique.

 



Quand je serai roi, Enrique Serna

 

Quand je serai roi


« Un roman féroce, qui réinvente Dickens dans la jungle urbaine d’un Mexique déboussolé. »

Lire

Nom : Jorge. Surnom : Le Nopal. Âge : douze-treize ans. Occupation : laver les pare-brise au feu rouge, braquer des vieillards. Loisirs : sniffer de la colle, observer les rondeurs des filles, traîner avec la bande. Quand Marco Valladares, directeur de la station Radio Familiale, lance son grand « concours d’enfants-héros », Le Nopal est bien décidé à remporter le million de pesos promis. Il lui suffit d’accomplir la mission la plus dangereuse qui soit pour montrer au Mexique jusqu’où il peut se montrer valeureux. Pendant qu’il s’acharne à imaginer les scénarios les plus sordides et périlleux, le fils de Valladares, lui, trompe son ennui avec le flingue paternel jusqu’à descendre pour de vrai un pauvre bougre qui passait par là… Dans cette jungle urbaine, on croise aussi des femmes frustrées, des flics pourris et des intellectuels qui ne savent plus choisir entre leurs idéaux et leurs cartes de crédit. A travers sa galerie de portraits, Enrique Serna, écrivain de la nouvelle vague mexicaine, use de son humour très noir pour peindre au vitriol une société mexicaine en manque de repères.

 



Un siècle de poésie mexicaine. Anthologie, Claude Beausoleil

 

Un siècle de poésie mexicaine

 

« Un autre jour commence.
C’est une chambre dans la pénombre / et deux corps étendus.
/…/ Les rêves nous séparent / et le sang nous réunit :
Nous sommes un fleuve de battements. »


Octavio Paz


La poésie mexicaine oppose les forces de la nature et de la ville, du présent et du passé. Elle s’écrit dans des chants de guerre ou d’amour, angoissés ou mélancoliques, des visions lucides, des rires stridents, et se déploie entre réel et fantasmagorie. Histoire, douleur et espoir sont les moteurs des poètes initiant des formes variées pour contenir le chaos. Cette anthologie, qui donne à lire et à découvrir plus de soixante-dix poètes, dont le grand Octavio Paz, traverse, des années 1880 aux années 1980, plus d’un siècle de poésie mexicaine.

Image: © Engraving of old Mexico City museum, D. Lothrop Company, 1890 in Great Cities of the World, Elbridgee. S Brooks.


Donnez votre avis!


Vous avez des avis, remarques, ou des envies pour améliorer notre nouveau site Lecerclepoints.com ?

 

Contactez-nous