Sélection Donna Leon

Le commissaire Brunetti vous emmène à Venise

Partagez :

Vous aimez le nouveau rendez-vous de l’été sur France 3 « Commissaire Brunetti, enquêtes à Venise » ? Vous allez adorer les livres de Donna Leon ! Ah, Venise… Venise, ville romantique et pittoresque par excellence! Venise, ville des musées à foison, ville aux mille pigeons roucoulant sur la place Saint-Marc, ville des amants heureux, transportés sous le Pont des soupirs dans une gondole ondulant sur les eaux du Grand Canal… Vous avez toujours rêvé y aller ? Donna Leon, l’une des meilleures plumes américaines du polar, vous embarque sur les traces de son célèbre commissaire, Guido Brunetti. Vénitien de pure souche, il vous fera découvrir une autre réalité de cette ville rêvée, que la nuit enveloppe aussi de son obscurité.

Guido Brunetti est un vénitien issu du petit peuple, qui épouse par amour Paola, fille d’un comte, devenue professeur de littérature anglaise. Il élève avec elle ses deux enfants, Raffaele et Chiara. Père de famille comblé, il est aussi amateur de bonne nourriture et passionné d’histoire, qu’il a étudié avant de s’engager dans la police. C’est une ville qu’elle connaît sur le bout des doigts (elle y réside depuis la fin des années 1980 !) que Donna Leon utilise comme un personnage à part entière de ses romans, explorant tour à tour les multiples univers qui se côtoient dans cette cité aux secrets bien cachés.

 



Mort à la Fenice

Mort à la Fenice

Pour sa première apparition, le commissaire Brunetti joue sur les planches du célèbre opéra de Venise, La Fenice. C’est la fin de l’entracte, les spectateurs de La Traviata regagnent leur place et le brouhaha s’estompe. Alors qu’on attend le célébrissime Wellauer de l’autre côté du rideau, dans les coulisses, c’est la consternation : le chef d’orchestre allemand gît dans sa loge, mort. Place à l’artiste Brunetti, policier pragmatique et intuitif aux méthodes peu orthodoxes bougrement efficaces ! Car dans l’envers du décor se trament des crimes d’amour et de haine.

 



Un Vénitien anonyme

    Un vénitien anonyme

Par un matin d’août, près d’un abattoir de la banlieue de Venise, un travesti est retrouvé mort. Sa tête est défoncée et son visage, à peine reconnaissable. Il s’avère qu’il s’agit du corps du directeur de la Banca di Verona. Le commissaire Brunetti, chargé de l’enquête, commence à flairer le scandale. Pour résoudre ce nouveau mystère, le Vénitien devra explorer les méandres nauséabonds de la prostitution masculine et de la corruption. L’été s’annonce caniculaire pour Guido Brunetti…

 


 

Le Prix de la chair

Le Prix de la chair

Non, vous n’êtes pas à Naples, mais bien à Venise. Dans cette enquête, voici le commissaire Brunetti embarqué dans une affaire d’argent sale dans laquelle semble bien tremper l’élite vénitienne… Le cadavre de l’éminent avocat Carlo Trevisan est retrouvé dans un train. Brunetti arpente le dédale des ruelles mal famées de la cité des Doges et tombe sur la piste d’un trafic international de prostitution. Entre meurtres, corruption et blanchiment d’argent, Guido a de quoi faire pour ramener la tranquillité dans la ville.

 



Entre deux eaux

Entre deux eaux

Cette fois-ci, c’est dans le monde des arts que Guido Brunetti s’engouffre par amitié pour la célèbre cantatrice Flavia Petrelli et sa compagne, l’archéologue américaine Brett Lynch. Brett vient de se faire agresser par deux hommes alors qu’elle se préparait à rencontrer le dottor Semenzato, directeur du musée. Ce dernier est bientôt retrouvé assassiné. Dans une Venise hivernale et pluvieuse, le commissaire Brunetti s’aventure dans les eaux troubles du marché de l’art, où certains sont parfois prêts à tout pour réussir…

 



Péchés mortels

    Péchés mortels

Temps calme sur Venise pour le commissaire Brunetti. Rien à signaler sur la lagune lors de son remplacement temporaire du vice-questeur Patta. Jusqu’au jour où il reçoit la visite d’une très belle jeune femme qui semble le connaître. Suor' Immacolata, qui s'occupait de la mère de Brunetti dans une maison de retraite, vient demander son aide, après une série de morts suspectes dans l'institution où elle travaille. L'enquête piétine, jusqu'au jour où elle est renversée et tombe dans le coma. Brunetti doit voir de plus près ce qu’il se passe à l’Opera Pia, où il croise prêtres fanatiques et grenouilles de bénitier manipulées.

 



Noblesse oblige

   Noblesse oblige

Un cadavre décomposé est découvert dans les environs de Venise. Seule sa chevalière permet de l’identifier : il s’agit de Roberto Lorenzoni, 20 ans, fils d’une des plus grandes familles vénitiennes, mystérieusement kidnappé deux ans plus tôt et jamais retrouvé. Une famille sur laquelle pèse de nombreux soupçons, sans doute compromise dans de douteuses affaires, mais jamais appréhendée jusque là. Chargé de rouvrir l’enquête, le commissaire Brunetti aura besoin de l’appui de sa noble belle-famille pour s’introduire au cœur de l’aristocratie italienne où, noblesse oblige, les secrets sont bien gardés…

 



L’Affaire Paola

L'Affaire Paola

Mais à quoi donc pensait Paola ? La femme du commissaire Brunetti vient d’être arrêtée après avoir démoli la vitrine d’une agence de voyages. Motif ? Elle suspecte l’agence de promouvoir le tourisme sexuel. L’affaire fait la une des médias et se corse après l’assassinat du patron de l’agence. Rien ne va plus pour Brunetti, suspendu de ses fonctions. Épaulé par son fidèle adjoint Vianello et Elettra, sa secrétaire, le commissaire se lance à la chasse aux indices pour lever le soupçon qui s’abat sur sa femme. Une nouvelle intrigue vénitienne qui le mènera tout droit vers le monde opaque de l’industrie pharmaceutique.

 



Des amis haut placés

Des amis haut placés

Dérangé un samedi après-midi par un coup de sonnette intempestif, le commissaire Brunetti a de quoi être furieux, d’autant plus qu’il s’agit d’une affaire étrange de permis de construire introuvable concernant son propre appartement. Guido abandonne à regret ses lectures et sa tranquillité pour se lancer à la poursuite d’un vaste réseau de corruption. Dans la belle Venise règne aussi un monde frauduleux où dealers, usuriers et ripoux s’en donnent à cœur joie.

 



Le Meilleur de nos fils

Le meilleur de nos fils

Officiellement, le jeune Ernesto Moro s‘est suicidé. Il a été retrouvé pendu, au petit matin, dans les douches de la très sélecte Académie militaire de Venise. Mais le commissaire Guido Brunetti a du mal à y croire : le jeune aristocrate est le fils du célèbre dottor Moro, un député qui enquête sur le financement des hôpitaux publics italiens et le système d’approvisionnement de l’armée… La coïncidence semble décidément trop étrange.

 



Dissimulation de preuves

    Dissimulation de preuves

Rien n’est mieux partagé à Venise que l’aversion pour Maria Grazia Battestini, vieille femme acariâtre et avare. Même son médecin généraliste, le dottor Carlotti, la craint et l’évite. Jusqu’au jour où se rendant à sa consultation, il la trouve assassinée dans son appartement vénitien qu’on a entièrement vandalisé. Entièrement ? pas tout à fait ! Une chambre est intacte, celle de la femme de ménage roumaine, qui elle, semble vouloir fuir le pays à toutes jambes. Repérée à la gare, elle tente d’échapper aux policiers et passe sous un train. On retrouve sur elle de faux papiers et une grosse somme d’argent. En l’absence de Brunetti, Scarpa ouvre l’enquête. Et piétine…

 

Image: Giovanni Dall'Orto

Donnez votre avis!


Vous avez des avis, remarques, ou des envies pour améliorer notre nouveau site Lecerclepoints.com ?

 

Contactez-nous