Nos coups de coeur de l'automne
Polar

Nos coups de coeur de l'automne

Des enquêtes dépaysantes et pleines de suspense

Partagez :

Envie de nouveaux horizons dans vos lectures ? Nos quatre polars coups de cœur de l'automne vous entraînent dans les forêts de Laponie, dans le bush d'Australie, dans une ville reculée du Tennessee et dans les bas-fonds d'Athènes... Suspense et dépaysement garantis ! 









Le dernier lapon, Olivier Truc

 

Depuis quarante jours, la Laponie est plongée dans la nuit. Dans l’obscurité, les éleveurs de rennes ont perdu un des leurs. Non loin de là, un tambour de chaman a été dérobé. Quand on est flic à la brigade des rennes, les victimes sont des chamans et les assassins se cachent dans la nuit polaire…


Journaliste depuis 1986, Olivier Truc vit à Stockholm depuis 1994 où il est le correspondant du Monde et du Point, après avoir travaillé à Libération. Spécialiste des pays nordiques et baltes, il est aussi documentariste pour la télévision.


« Ambiance polaire, traditions religieuses et querelles d’éleveurs, le Français Olivier Truc réussit un étonnant thriller qui n’a rien d’une promenade exotique. »

Télérama


Prix Quais du polar 2013

Prix Mystère de la critique 2013 







 








Conséquences, Darren Williams

 

On a si vite fait de s’égarer, dans le bush… Aux confins de l’Australie, la ville d’Angel Rock suffoque : deux de ses enfants se sont évanouis dans la nature.
Ils ne sont pas les premiers à disparaître. Les rares témoins se taisent. Quel secret les effraie ? Un polar d’atmosphère envoûtant dans l’outback australien.


Darren Williams est né en 1967. Il vit à Brisbane en Australie. Conséquences est son premier roman traduit en français.


« Un page-turner envoûtant où l’écriture à la fois puissante et poétique distille le suspense de façon oppressante. À lire portes closes et rideaux fermés. »

The Daily Mail

 

LIRE LE PREMIER CHAPITRE







 








La demeure éternelle, William Gay

 

À Mormon Springs, Tennessee, Hardin incarne le Mal absolu. On n’a jamais revu Winer, un cultivateur voisin qui a refusé d’être complice de ses trafics. Nathan, fils du disparu, ne croit pas en la thèse officielle : son père n’a pas pu les abandonner. Quand une inondation déterre un crâne fracassé, il comprend qu’il a été assassiné… Le face à face avec Hardin est inévitable.


William Gay est né à Hohenwald, Tennessee, en 1943. De retour de la guerre du Vietnam, il exerce les professions de couvreur et charpentier. Son roman La Mort au crépuscule a reçu le Grand Prix de littérature policière 2010. Il est mort en février 2012.


« William Gay montre les hommes à l’état sauvage, recompose la lutte éternelle entre le bien et le mal, la corruption et l’innocence. »

Télérama

 

LIRE LE PREMIER CHAPITRE







 








Liquidations à la grecque, Petros Markaris

 

À Athènes, plusieurs membres de l’élite financière sont décapités, et l’assassin couvre la ville de tracts exhortant les Grecs à ne pas payer leur dette aux banques. Le pays s’enfonce dans la crise : les salaires fondent, les commerçants ruinés se défenestrent… Le commissaire Charitos doit au plus vite confondre ce "Robin des banques" que la population exaspérée commence à prendre en sympathie.


Né en 1937, auteur, scénariste et traducteur, Petros Markaris vit à Athènes. En Grèce, les enquêtes du commissaire Charitos, dont Le Che s’est suicidé, disponible en Points, sont des best-sellers.


« Derrière une parfaite maîtrise de l’art de l’intrigue, Markaris brosse le portrait de la société grecque dans la tourmente. »

Le Point


Prix Le Point du polar européen 2013








 

Pour aller plus loin

Donnez votre avis!


Vous avez des avis, remarques, ou des envies pour améliorer notre nouveau site Lecerclepoints.com ?

 

Contactez-nous