Je vais passer pour un vieux conEt autres petites phrases qui en disent long de Philippe Delerm

6€ // 144 pages
Paru le 03/04/2014
EAN : 9782757841396

Je vais passer pour un vieux con
Et autres petites phrases qui en disent long

Philippe Delerm

Le Goût des mots

Partagez :

« Dans la liste des précautions oratoires, celle-ci occupe une place à part. Elle souhaite jouer la surprise par sa forme, une vulgarité appuyée qui aurait pour mission de gommer à l’avance le pire des soupçons : une pensée réactionnaire. L’interlocuteur ne doit pas se récrier avant la remarque promise. Mais une petite réticence aux commissures des lèvres signifiant “Toi, passer pour un vieux con ! ?” semble bienvenue. Elle était espérée. »


Traquant nos petites phrases toutes faites, Philippe Delerm révèle pour chacune un monde de nuances et de petits travers. Attendri, moqueur ou mélancolique, il s’attache aux détails qui nous dévoilent un monde. Des mots qui nous échappent, des instants vécus par tous.


Philippe Delerm est notamment l’auteur de La Première Gorgée de bière, La Sieste assassinée et Ma grand-mère avait les mêmes.

Tous les titres du même auteur
 

Commentaires

30 décembre 2014
Le blog de Manon Lisait

Merveille des merveilles, délices des délices, un petit recueil de textes français jusqu’au bout de l’apostrophe, jouissifs, justes et bien croqués, qui font tous ressurgir des souvenirs ou rougir d’une mauvaise habitude jamais corrigée. Je vais passer pour un vieux con de Philippe Delerm, découvert grâce à une interview à la radio, pris dès le lendemain sur les étagères de ma librairie orléanaise adorée, lu en trente minutes – et combien d’éclat de rire, immédiatement prêté dans un seul but : pouvoir discourir des heures sur mes chapitres « préférés », a été un beau moment dans ma journée et résonne encore souvent dans mes pensées.

Hommage à la littérature, hommage aux défauts de langues qui font le charme de certaines expressions, hommage aux snobismes parisiens tant décriés qui nous manquent une fois le périphérique passé, chaque chapitre a son âme, son histoire et recèle des trésors de style. Ce sont de petits tableaux comme des miniatures, 42 épisodes de la vie de chacun, reproduits et analysés avec humour et parfois un grand talent à mettre en quelques mots des sentiments immenses.
Un grand livre, de quelques 144 pages, malicieux et plein d’attentions. On s’y retrouve partout, si l’on ose s’assumer. En quelques lignes, il est devenu un incontournable de ma table de nuit, et je n’ai pas de plus grand plaisir que de relire le chapitre « C’est moi » et de m’imaginer sonnant à l’interphone de la maison de mes parents.

 

Donnez votre avis!


Vous avez des avis, remarques, ou des envies pour améliorer notre nouveau site Lecerclepoints.com ?

 

Contactez-nous