Ce coeur changeant de Agnès Desarthe

7,4€ // 336 pages
Paru le 18/08/2016
EAN : 9782757861943

Ce coeur changeant

Agnès Desarthe

Littérature

Partagez :

Rose a vingt ans quand elle débarque à Paris. Sans le sou, des idéaux romanesques plein la tête, elle cherche sa place dans le monde. D’aventures en mésaventures, la jeune fille connaît la misère et l’opulence, la guerre et la vie de bohème, l’amour et la chute. Vivant à contre-courant, sans vraiment savoir ce qu’elle veut ni où elle va, Rose suit les mouvements de son cœur. Au risque de tomber.

Agnès Desarthe est née en 1966 à Paris. Romancière largement primée, elle a notamment reçu le prix du Livre Inter 1996 pour Un secret sans importance et le prix Renaudot des lycéens 2010 pour Dans la nuit brune. Tous ses titres sont disponibles en Points.

« Ce cœur changeant, révolutionnaire et féministe, foisonne d’odeurs, de terreurs, de douleurs, mais aussi de sensualité. »

Olivia de Lamberterie, Elle

Tous les titres du même auteur
 

Commentaires

14 février 2017
Nicole G

Un livre profondément féminin et une héroïne inoubliable, qui emprunte aux grands feuilletons de la fin du 19ème siècle un sens profond du drame romanesque. Agnès Desarthe pousse son concept à fond, sans craindre l'excès ou le trop-plein de péripéties qui s'abattent sur la pauvre Rose. Ca passe ou ça casse. Pour moi, c'est passé haut la main, je suis admirative de la liberté d'écriture d'Agnès Desarthe dont je continue à être une inconditionnelle.

12 février 2017
Sophie H.

Agnès Desarthe nous invite à suivre la destinée de Rose, une jeune fille née au sein d'une famille aristocrate danoise bien étrange, qui débarque dans le Paris des années 20. Elle y connaîtra 1000 vies, fera 1000 rencontres, bonnes ou mauvaises... Sa vie ressemble à un grand feuilleton tracé d'une écriture impressionnante, complexe et travaillée, qui nous interpelle : Rose est-elle si naïve qu'elle y parait ? Un roman d'apprentissage nous perdant à travers les époques et les milieux grâce à des personnages ne manquant ni de caractère ni de consistance...

8 février 2017
Michèle CLAVIER

Il faut sans doute être une femme pour apprécier pleinement et justement l’écriture d’Agnès Desarthe et l’histoire de Rose… Mais quelques mots, au cœur du livre, résument l’incandescence de l’écriture et la violence de cette histoire : « Ma fille, … Je ne t’aime pas », écrit Kristina à Rose. Imagine-t-on parole plus destructrice ? Dessinerait-on avenir plus noir ? Et cependant, Rose saura aimer Ida d’un amour fou… Un amour dont Agnès D. parle si bien, avec la langue des poètes.
C’est une histoire de femmes, une affaire de femmes. Non pas parce qu’il est question d’homosexualité féminine, mais parce qu’il faut une fine sensibilité de femme pour vibrer à cette écriture, à l’existence de Rose… Il faut peut-être aussi avoir soi-même une vie de femme aussi difficile, être aussi mal aimée, pour ressentir en sa chair, par sa peau, ce qui est dit et vécu là…
Ce livre est donc surtout à apprécier à ce niveau aussi, tout en étant un roman historique, un roman initiatique, etc.
Un bijou de littérature.

28 janvier 2017
Leiloona Bricabook

Le roman avait tout pour me plaire. Cette destinée de femme forte qui quitte sa famille et s’émancipe, ce plaisir des livres et de la lecture, cette envie qu’elle porte sur le monde, ce regard aussi. Pourtant je suis restée à l’extérieur de cette histoire. A l’aune des qualités romanesques citées, vous pourriez vous demander pourquoi l’attachement n’a pas eu lieu. Je serais bien en peine de vous l’expliquer … Sans doute trop d’intertextualités qui m’ont rappelé les grands classiques du XIXè ?

16 janvier 2017
carlier michel

Je ne me suis pas ennuyé une seconde à lire ce roman , à la fois historique (on passe de la fin du 19ème siècle aux débuts du 20ème ) et "romanesque" à tous points de vue . Fille d'une aristocrate danoise nymphomane et d'un père militaire français fanatique de Spinoza et antidreyfusard , Rose débarque à 17 ans à Paris sans le sou en s'imaginant que sa connaissance de cinq langues va lui ouvrir des portes .
Elle va vite déchanter et se retrouver bonne à tout faire dans une maison pour lesbiennes , elle va passer du luxe, entretenue par une riche homosexuelle, à la misère la plus noire en quelques jours.
L'auteure porte un regard ironique et réaliste sur la société de cette époque, le côté historique est bien documenté, on rencontre des personnages comme Nadar, le peintre Degas, dreyfusards et antidreyfusards, les mœurs légères de cette ville en perpétuel changement, etc...
Agnès Desarthe a vraiment une belle écriture, ses personnages sont bien fouillés et l'atmosphère de l'époque est bien rendue.
Le seul reproche que l'on peut faire, c'est qu'il arrive vraiment beaucoup de tuiles et trop de revers de fortune au personnage principal, Rose .
Ceci dit, je garde une appréciation très positive sur ce roman, Rose est réellement attachante, car, malgré toutes les vicissitudes qu'elle rencontre, elle se relève toujours courageusement.
On pourrait presque qualifier ce livre de féministe, mais c'est avant tout un roman d'apprentissage.

4 janvier 2017
Sylvie Garin

Je suis tombée sous le charme de ce roman bien écrit et très agréable à lire. J'ai aimé suivre le parcours chaotique de Rose, une jeune femme qui apprend à vivre dans ce Paris du début du 20ème siècle, alternant joies et déconvenues...

23 décembre 2016
Michèle

Un vrai beau roman dont le style est parfaitement maîtrisé, qui touche au plus profond de nos sentiments et nous interroge sur le sens de l'Histoire. Chaque personnage y a sa place et peut jouer un rôle dans les différents tableaux du monde en pleine évolution. L'écriture est aérienne et séduit par des envolées lyriques tout à fait judicieuses au moment où la violence nous submerge. L'aristocratie danoise est décrite au plus juste avec ses lourdeurs d'un autre siècle.

Donnez votre avis!


Vous avez des avis, remarques, ou des envies pour améliorer notre nouveau site Lecerclepoints.com ?

 

Contactez-nous