L'Amour d'une honnête femme de Alice Munro

10,3€ // 448 pages
Paru le 06/09/2012
EAN : 9782757830185

L'Amour d'une honnête femme

Alice Munro

Littérature

Partagez :

« La maison dans laquelle ceci se passe ne ressemble en rien à la maison du rêve. » Cette vie paisible dans un pavillon de banlieue, Amy, Karin et Pauline l’ont pourtant âprement désirée. Jeunes filles, elles croyaient qu’en se mariant et en fondant une famille leurs rêves seraient enfin comblés. Aujourd’hui, face au vide de leurs journées, elles réalisent que le temps a passé et qu’elles sont restées spectatrices de leur existence. Demain sera-t-il meilleur ?



Alice Munro est née en 1931 au Canada. Lauréate du prix Gouverneur général (le prix littéraire le plus prestigieux du Canada) et du Man Booker Prize en 2009, unanimement admirée (Joyce Carol Oates, Jonathan Franzen, Cynthia Ozick…), son œuvre est traduite dans de nombreuses langues.


Traduit de l’anglais (Canada) par Geneviève Doze

Tous les titres du même auteur
 

Commentaires

23 décembre 2012
Sylvie Sagnes

Qu'Alice Munro soit vénérée par Jonathan Franzen ou déclarée "peut-être" la plus grande nouvelliste de ce temps (Le Figaro) n'est pas un hasard, et il était bien temps que je la lise (tous ces auteurs dont je ne connais encore rien, toutes ces années qui filent on ne sait où...). Les huit nouvelles de ce recueil sont de l'ordre de celles qui impressionnent, vraiment, elles créent toutes un monde parfaitement tangible et on a l'impression de petites bulles hors du temps, c'est vraiment étonnant. Il y est question de douleur, souvent, sous plusieurs formes, mais elles ont aussi cet aspect des nouvelles de Carver qui est comme si on était immergé d'un coup dans une intimité tout à fait étrangère à nos habitudes mais qu'on comprend comme la nôtre, peut-être même mieux. Plein de petits moments extrêmement marquants, comme quand cette mère, âgée, qui s'était tellement réjouie des vacances avec sa fille et ses petits-enfants réalise que sa fille ne cherche qu'à s'enfuir, ou cette aide-soignante qui explique tellement bien les derniers jours avant la mort, ou cet instant où l'effroi total s'empare d'une grand-mère qui a mis les pieds au mauvais endroit, ou encore cette belle-soeur déséquilibrée qui croit que votre fille est morte, des tonnes d'instants pétrifiants, doux, durs, des prises de conscience dans un battement de cil, des coeurs qui décrochent quand on a soudain l'impression que c'est à vous que ça arrive, ou pourrait arriver. Je ne sais vraiment pas mieux dire, c'est juste profond, super facile et agréable à lire, réconfortant, dérangeant, triste. De la littérature, quoi.

 

Donnez votre avis!


Vous avez des avis, remarques, ou des envies pour améliorer notre nouveau site Lecerclepoints.com ?

 

Contactez-nous